Herb Ritts

Herb Ritts, photographe du paysage humain

L’un des meilleurs photographes américains de sa génération, Herb Ritts (1952-2002) a capté des nus, des portraits de célébrités, des modèles pour les grands noms de la mode et des personnalités publiques. Il a révolutionné la photographie de mode, modernisé le nu et transformé des stars en icônes incontournables. Il a élaboré un style distinctif qui offre un équilibre entre sa production commerciale et la création artistique. Ritts a travaillé avec les modèles emblématiques de son époque, incluant Madonna, Michael Jackson, et Arnold Schwarzenegger. Il a vu ses photos publiées dans de nombreux magazines, incluant Interview, Esquire, Mademoiselle, Glamour, GQ, Newsweek, Harper’s Bazaar, Rolling Stone, Time, Vogue, Allure, Vanity Fair, Details et Elle.

La réussite de chaque photographe exige un ensemble de compétences techniques avec d’autres qualités. Ritts avait un atout incontesté: son talent de communicateur, particulièrement avec les gens célèbres. Durant son enfance à Los Angeles, Steve McQueen était son voisin. C’est un peu ainsi qu’il maitrisé ce don : mettre ses interlocuteurs à l’aise sans se laisser subjuguer par leur aura. Il était capable de gagner la confiance et la collaboration de ses sujets.

Mais son principal talent est sa sensibilité pour les qualités physiques du monde autour de lui, la lumière et les endroits qui font de la Californie du Sud un endroit spécial pour la photographie. Plusieurs de ses célèbres photographies de mode ont été faites à l’extérieur, principalement dans le vaste dépôt sec du grand lac El Mirage de la Californie.

À force de travail et d’une vision claire, Ritts s’est élevé au rang d’un des meilleurs photographes des années 1980. L’esthétique de Ritts incorpore des facettes du quotidien dans la région de Los Angeles. Il a souvent fait usage de la lumineuse brillance de la Californie pour produire des images avec des contrastes audacieux. Il préfère les scènes extérieures comme le désert ou la plage pour se différencier des pratiques des grands studios de New York. La majorité de son travail exploite le ciel ensoleillé de Californie du Sud.

La force de son travail découle de son grand sens de la conception, de la simplicité, de la pureté des lignes de composition et sa compréhension de la puissance de l’images en noir et blanc. Il alterne entre des appareils 35 mm et de format moyen, utilisant généralement un film à haut contraste, le Kodak Tri-X.

Ses portraits intimistes, son traitement classique modernisé du nu et son approche novatrice pour la production de photos de mode lui ont apporté une renommée internationale. Il s’est taillé une réputation à la hauteur des grands photographes de son époque, incluant Richard Avedon, Robert Mapplethorpe, et Irving Penn.

À partir de la fin des années 1970 jusqu’à la mort prématurée de Ritts en 2002 suite à des complications liées au sida, sa capacité à créer des images qui réussissent à combler le fossé entre l’art et le commerce était un témoignage de la puissance de son imagination et de ses compétences techniques. Son œuvre marque aussi l’union synergique entre l’art, la culture populaire et les affaires dans la foulé de la Pop Art des années 1960 et 1970.

 

 

Richard Gere San Bernardino 1977 Herb Ritts

Richard Gere 1977, San Bernardino
Richard Gere était à l’aube de la renommée, propulsé par un petit rôle dans le film « Looking for Mr. Goodbar » (1977), qui a attiré l’attention de la critique. Les choses se sont passé rapidement pour les deux amis. Des photos de cette session sont parues dans Vogue, Esquire, et Mademoiselle, entraînant Ritts dans cette trainée : il a alors reçu une demande de photographier Brooke Shields.

 

Herb Ritts avec le modèle Brooke Shields

Suite à la visibilité des photos de Richard Gere, Ritts a reçu une demande de photographier Brooke Shields. C’est le lancement de sa carrière de photographe

 

 

Herb Ritts, Fred avec les pneux

Une reprise inspérée des photos faites avec son ami Richard Gere:
Fred avec les pneus, 1984

Trois ans plus tôt, Fred était un mineur dans une mine de la Russie
Artiste dans le premier spectacle du Cirque du Soleil « Le grand tour » lors d’un passage à Los Angeles en 1984

Voici une recréation de la session « Fred avec les pneux » faite par la BBC avec le photographe David Gandy: Seven Photographs that Changed Fashion. Ce vidéo a été produit en 2010 et est disponible sur YouTube.

Influences

Herbert List (1903 – 1975)

Classicisme austère

 

Horst P. Horst (1906 – 1993)

Horst P. Horst: Underwater Fashion Fine Art Photographer

Étude sur la technique d’éclairage élaborée de Horst afin de créer des effets de ‘clair-obscur’, de forts contrastes entre la lumière et l’obscurité en plaçant précisément les zones de luminosité en avant-plan devant un arrière-plan sombre, ou l’inverse, avec des plans multiples dans une seule image

 

George Hoyningen-Huene (1900 – 1968), né en Russie, s’installe aux États Unis en 1935

 

George Platt Lynes (1907 – 1955)

Éclairage sophistiqué, composition lyrique, scène ésotérique

Platt Lynes a travaillé avec le choréographe George Balanchine et ses danceurs

Présentation d’images: The Jack B. Woody Collection: Steven Kasher Gallery

 

 

Herb Ritts "Male Nude in Bubble, 1987"

Platt Lynes a inspiré Ritts dans sa composition « Male Nude in Bubble, 1987 », conception spaciale, volatile, fragile, en opposition a un corps ciselé et fort.

Le paysage humain

Herb Ritts

« Robe Versace, Vue de dos, El Mirage (1990) » utilise la grande profondeur du terrain à son avantage. Cette image illustre la capacité de Ritts de dramatiser la mode. « Vue de dos » illustre son sens aigu de la conception pour créer un graphisme spectaculaire avec le tissu noir de la robe qui forme une forme gonflée et sombre dans le haut de l’image, attirant le regard de l’observateur vers le torse du modèle. Le modèle se tient debout avec une seule jambe visible, reproduisant la forme d’un verre à martini, concentrant l’attention de l’observateur vers le torse du modèle, qui est placé plus haut que la faible ligne d’horizon.

 

 

versace-veiled-dress-el-mirage-1990

Dans « Versace robe voilée, El Mirage (1990), » (modèle : Naomi Campbell) Ritts attribue au paysage un rôle différent. Le vent présage le début d’une tempête déferlant sur le lit du lac. Le vent souffle vers la droite, animant de façon dynamique le vêtement. L’arrière-plan sur la gauche de l’image laisse voir légèrement la présence de la chaîne de montagnes de San Bernadino, ses sommets reproduisant les contours du modèle qui se fondent dans la fluidité du tissu noir de la robe. La pose du modèle avec les bras levés en défiance au vent permet de faire ressortir le moulage de l’étoffe fine sur le corps.

 

Madonna

Madonna (1986), image inspirée du portrait de Olivia Newton John pour son album « Physical » produit en 1981

Photo de la couverture de l'album Physical, d'Olivia Newton John, qui a inspéré Ritts avec sa photo de Madonna

Photo de la couverture de l’album Physical (1981) , d’Olivia Newton John

Références, Herb Ritts

Getty Museum Collection

Museum of Fine Arts, Boston, 2015

Exhibition: Herb Ritts: Beauty and Celebrity’ at Oklahoma City Museum of Art, Oklahoma City, 2013

Chuck DeLaney, Herb Ritts’s Stars Shine Brightly In Career Retrospective Photography Show, 2015

Artsy, Herb Ritts, 

Herb Ritts,L.A. Style, You Tube 2012

Vidéo, Herb Ritts

Madonna, Cherish, 1989

Madonna, Like a Prayer, 1989

Janet Jackson, Love Will Never Do

Michael Jackson – In the Closet, avec Naomi Campbell

 

 

No Comments

Post a Comment

Flickr